Initiatives en faveur des francophones de la périphérie bruxelloise

Woluwe-Saint-Lambert est solidaire des populations de la périphérie bruxelloise dont les droits fondamentaux sont bafoués, voire niés, par les autorités flamandes.

Elle inscrit son action de soutien à ses populations dans le respect des principes de  protection des minorités nationales, tels qu'ils sont garantis par plusieurs conventions internationales.

Dans le même esprit, Woluwe-Saint-Lambert veille à respecter scrupuleusement les droits des citoyens d'expression néerlandaise qui représentent 5% à 10% de sa population. Enseignement, services administratifs, culturels et sociaux, sont organisés en néerlandais, conformément à la loi et même au-delà de ce que la loi exige. C'est une question d'égalité de traitement devant la loi et de respect des droits de la personne.

Mieux encore, les services communaux de Woluwe-Saint-Lambert sont en mesure d'accueillir, en d'autres langues, les personnes qui ne maîtrisent aucune des deux langues officielles en vigueur. Des formations linguistiques en anglais, allemand, espagnol ou italien sont dispensées au personnel des services d'accueil.

Bel exemple d'ouverture pour cette commune qui compte nombre d'habitants ressortissants des pays européens.

Tout à l'inverse, en périphérie flamande, l'usage exclusif du néerlandais est imposé dans tous les services publics. Alors que certaines communes comptent plus de 30% d’habitants qui ne sont pas d'expression néerlandaise.

Une situation incompréhensible, qui suscite un profond sentiment d'injustice. Ces communes sont pourtant en relation étroite avec la Région bruxelloise à laquelle elles pourraient appartenir. Une frontière linguistique arbitraire, fondée sur le principe nationaliste d'une seule langue officielle selon le territoire considéré, a enfermé Bruxelles dans un carcan inique.

Woluwe-Saint-Lambert, comme nombre d'autres communes bruxelloises, s'est toujours opposée à cet arbitraire.

Voilà pourquoi Woluwe-Saint-Lambert a décidé, conformément à la volonté de ses autorités communales, d'offrir des services en d'autres langues aux populations établies en périphérie bruxelloise.

Dont la création d’un site internet qui permet de disposer d'informations, entre autres, en ce qui concerne les relations des habitants avec les administrations publiques, en différentes langues pratiquées à Bruxelles et dans sa proche périphérie.

Ce site se place sous le signe de l'Europe dont les couleurs sont également celles de la Région bruxelloise. Ces couleurs symbolisent l'ouverture, la tolérance, le respect de la langue et de la culture de chaque citoyen, la promotion de la diversité linguistique et culturelle. Bref, tout ce qui fait la richesse du patrimoine intellectuel de l'Europe.

Woluwe-Saint-Lambert, qui a été distinguée par le Conseil de l'Europe comme une commune particulièrement active sur le plan européen, poursuivra inlassablement ce travail de soutien aux citoyens qui se revendiquent des idéaux de l'Europe.

Olivier Maingain
Bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert
Président de Wolu-International

 

 

 

Informations supplémentaires